Le collectif de basse et de slam - Le Big Bass Band

Le groupe de basse et de slam pariso-rochelais
juillet 2020

Avez-vous déjà entendu parler du Big Bass Band, ce collectif musical détonant, imprégné de slam, de basse et de poésie ? Le BBB est un groupe de basse, qui se produit en duo, en quartet et… En onztet ! Né d’une rencontre entre un bassiste et une slameuse, Frank Nelson et Christine Kunz, le projet rassemble aujourd’hui une douzaine d’artistes. Bassistes pour la plupart, ils honorent cet instrument sous toutes ses formes, tandis que Christine lui prête sa voix, envoûtante et poétique. Avec le collectif de basse Big Bass Band, est-ce la basse qui devient femme, ou l’inverse ?


La rencontre entre un bassiste et une slameuse

Le collectif de basse et de slam - Le Big Bass (...)
Christine Kunz et Frank Nelson

L’histoire de Big Bass Band commence en 2007. La slameuse et poète Christine Kunz vient tout juste de créer « Slamalamer », la première scène slam de La Rochelle. Au cours de l’année 2013, elle organise une scène ouverte à laquelle elle convie Frank Nelson. Ce dernier, bassiste depuis une quarantaine d’années, auteur de nombreuses méthodes chez Play-Music Publishing, s’est spécialisé dans la composition pour plusieurs basses. À travers ses masterclass et ses ateliers, il défend l’idée du jeu des basses ensemble, instrument rythmique certes, mais aussi mélodique. Ses morceaux de basse, inspirés de musiques afro, funk, et jazz, font immédiatement écho en Christine. Elle a les mots, lui les notes : la fusion entre ces deux formes d’expression est une évidence. Ensemble, ils décident de mêler les textes de Christine à la musique de Frank… Et la magie opère ! Christine prête sa voix à la basse de Frank, un instrument conjugué au féminin, empreint de solidité terrestre et de sensualité. Le Big Bass Band est donc né autour d’une basse-femme, ou d’une femme-basse…

« La basse à voix haute », le duo formé par Christine Kunz et Frank Nelson, pose alors les bases du Big Bass Band. Les compositions de basse de Frank et les textes slamés de Christine se complètent et se nourrissent mutuellement. Au fil des mois, le projet évolue, et donne naissance au Big Bass Band Quartet. Le duo initial se transforme donc en quartet, avec l’arrivée du bassiste Christophe Borilla et du percussionniste Thomas Ostrowiecki. Les sonorités plus électro-acoustiques, ainsi que la nouvelle rythmique, portent les textes de Christine sur les scènes des théâtres rochelais. Comme dans le onztet, Anne-Bérengère Pelluau est à la mise en scène.

Le onztet : un groupe de basse atypique

Big Bass Band - Le Onztet
Big Bass Band - Le Onztet

Au cours de l’année 2016, Frank Nelson a une nouvelle idée : créer un véritable collectif de bassistes ! Il commence alors à constituer un onztet, au gré de ses rencontres et de ses connaissances. Ainsi, le Big Bass Band rassemble bientôt 13 artistes aux talents complémentaires :

  • 8 bassistes : Frank Nelson, Béla Bluche, Micha Sanchez, Frank Marie-Magdeleine, Christophe Borilla, Fabrice Di Benedetto, Barbara Felettig, Thierry Jasmin-Banaré ;
  • 1 slameuse-poète : Christine Kunz ;
  • 2 batteurs : Romain Vignaud et Thomas Ostrowiecki ;
  • 1 percussionniste : Thomas Ostrowiecki ;
  • 1 ingénieur du son et 1 metteure en scène : Christophe Sarlin, Anne-Bérengère Pelluau.
https://www.youtube.com/watch?v=8KKkhZGVQeY

Le projet Big Bass Band est en perpétuelle évolution depuis sa création. Parallèlement aux deux autres formules, Frank travaille donc régulièrement avec le onztet. Ce dernier est majoritairement composé de bassistes, des instrumentistes qui ne se côtoient généralement pas sur scène. Pour reprendre l’expression de Frank Nelson, le Big Bass Band met « la basse dans tous ses états »… Et c’est le moins que l’on puisse dire ! Le BBB met la basse à l’honneur sous toutes ses formes, et notamment à travers :

  • Une écriture musicale destinée à la basse : la musique est écrite exclusivement pour la basse, et jouée par elle. Elle révèle ainsi la profondeur et la diversité rythmique, sonore et mélodique de cet instrument.
  • Des textes inspirés de l’instrument basse : jeux de mots, textes inspirés de l’expérience musicale, personnification de la basse…
  • Une diversité de basses : les bassistes jouent aussi bien de la basse frettée, fretless ou de la piccolo, que de la basse acoustique ou de la contrebasse… Voire du ukulélé basse ! Ces instruments jouent tour à tour des thèmes, des contre-chants, des cocottes de basse et des lignes en slap. Ils se questionnent, se répondent, se font écho, ou se complètent dans la plus grande harmonie.

Des créations musicales, textuelles et poétiques

Pour faire entendre sa voix musicale et poétique, le collectif de basse Big Bass Band peaufine son spectacle, entre performance scénique et concert. Sur les scènes rochelaises, les histoires qu’il nous raconte parlent de basse, mais aussi de rêve, de bois, d’océan et de terre. Certains morceaux, véritables odes à la nature, portent des titres évocateurs tels que Le Bois des Anges ou Marée basse à Beg Meil… Chacun de ces morceaux est un tableau, et nous dévoile des images et des ambiances qui lui sont propres. C’est en 2018, que le Big Bass Band sort son album éponyme, composé de 8 titres et 3 textes. Sur la pochette de l’album, une basse Luthman accolée à un corps de femme, sur lequel sont projetés des cordes de basse. Un joli clin d’œil à la femme-basse, symbole du Big Basse Band !

https://www.youtube.com/watch?v=7h2XmANlFiM

Les partitions de cet album, que j’ai eu l’opportunité de graver, sont d’ailleurs disponibles sur le site de Big Bass Band. N’oublions pas que le musicien Frank Nelson est aussi un très bon pédagogue, avec une dizaine de méthodes publiées à son actif ! Ainsi, le bassiste vous propose de déchiffrer les lignes de basse, extraites des titres de l’album Big Bass Band. Pour cela, il vous propose des méthodes commentées :

  • « Jouez 2 cocottes de basse ! », extrait du titre « Abassourdissant » : une méthode basée sur la cocotte de basse.
  • « Jouez 2 lignes en slap », extrait du titre « Qu’est-ce qui se basse ? » : Frank Nelson revient sur le croisement entre deux lignes en slap.
  • « Jouez 1 thème et 1 contre-chant ! », extrait du titre « Basse Pression » : le but de cette méthode est de travailler un thème, dans une sorte de question-réponse entre la basse et le contre-chant.
  • « Jouez les lignes de basse du BBB ! » : extrait du titre « Des choses à vivre » : Frank Nelson vous invite à observer la progression d’une thématique qui revient trois fois.
https://www.youtube.com/watch?v=26O5sgvkdZI

Vous l’aurez compris, le groupe de bassistes Big Bass Band vous embarque dans une aventure poético-musicale, composée de basse, de voix et de percussions. Et si les graves sont largement mis à l’honneur, c’est pour mieux mettre en valeur les textes slamés de Christine Kunz ! Le projet ne cesse d’évoluer, du duo initial au quartet, en passant par le onztet, sa forme la plus aboutie. Le Big Bass Band s’enrichit au fil des ans, au gré de ses créations musicales, textuelles et poétiques.

Vous souhaitez découvrir ce big band de basse et de poésie ?
Procurez-vous dès aujourd’hui l’album du Big Bass Band, ou rendez-vous sur le blog du Big Bass Band pour suivre toute l’actualité de ce collectif de basse hors normes !

Christophe « Chrys » LEGROS